© Atelier Graphique Malte Martin
à propos des spectacles

de la démocratie : fiche pédagogique

Publié le 19.09.17 par Philippe Cuomo

I/ Démocratie

Le mot

Activités :

  • Proposez un découpage du mot afin d’en faire apparaître son sens ?
  • Connaissez-vous d’autres formes de régimes politiques avec le même suffixe ?
  • Quels autres régimes connaissez-vous également ?

Le berceau de la démocratie

Activités :

  • Comment s’organisait la démocratie athénienne ?
  • En France, quels sont les personnalités élues ?
  • Par quel mode de scrutin ?

II/ Tocqueville et la démocratie en Amérique

Qui est Tocqueville ?

Activité :

  • Regardez le début de cette présentation pour découvrir qui est cet homme.

Son « best seller »

http://education.francetv.fr/matiere/philosophie/terminale/video/de-la-democratie-en-amerique-de-tocqueville 

Activités :

Pour aller plus loin

Présentation – analyse
Extrait

Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde : je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d’eux, retiré à l’écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres : ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l’espèce humaine ; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d’eux, mais il ne les voit pas ; il les touche et ne les sent point ; il n’existe qu’en lui-même et pour lui seul, et s’il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu’il n’a plus de patrie.

Au-dessus de ceux-la s’élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d’assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l’âge viril ; mais il ne cherche, au contraire, qu’à les fixer irrévocablement dans l’enfance ; il aime que les citoyens se réjouissent, pourvu qu’ils ne songent qu’à se réjouir. Il travaille volontiers à leur bonheur ; mais il veut en être l’unique agent et le seul arbitre ; il pourvoit à leur sécurité, prévoit et assure leurs besoins, facilite leurs plaisirs, conduit leurs principales affaires, dirige leur industrie, règle leurs successions, divise leurs héritages ; que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre ?

Extrait de De la Démocratie en Amérique, vol. II, Alexis de Tocqueville,
proposé par le dossier de présentation du spectacle
http://anahi-spectaclevivant.fr/wp-content/uploads/2016/10/De-la-democratie-1.pdf

Texte intégral

http://classiques.uqac.ca/classiques/De_tocqueville_alexis/democratie_1/democratie_tome1.html

III/ Vers le spectacle

Découverte en images

Source : http://anahi-spectaclevivant.fr/laurent-gutmann/de-la-democratie-en-amerique/

image n°1 © Pierre Grosbois

Activité – image 1 :

  • Décrivez cette photo. Comment appelle-t-on cette phase de travail de la création d’un spectacle ?
  • Il s’agit bien d’une image du spectacle : que pouvez-vous en déduire quant à la forme proposée ?

image n°2 © Pierre Grosbois

image n°3 © Pierre Grosbois

Activités – images 2 et 3 :

  • Comment évolue le travail ?
  • Quelle relation s’instaure entre les comédiens ?

image n°4 © Pierre Grosbois

Activité – image n°4 :

  • Que se passe-t-il à ce moment précis ?

image n°5 © Pierre Grosbois

image n°6 © Pierre Grosbois

image n°7 © Pierre Grosbois

Activité – images n°5, 6 et 7 :

  • En quoi ces images sont-elles radicalement différentes ?

La note d’intention du metteur en scène

Jamais dans l’histoire du monde, la démocratie comme système politique et ensemble de valeurs n’a été aussi répandue qu’aujourd’hui. Dans le même temps, les sociétés démocratiques européennes traversent une crise existentielle. Elles doutent d’elles-mêmes, de leur force, de l’universalité de leurs valeurs. Il leur arrive même d’être malheureuses.

En 1831, un aristocrate normand, Alexis de Tocqueville, observant le mouvement d’égalisation des conditions qui touchait l’Europe et les progrès politiques de la démocratie, partit aux Etats-Unis observer comment y fonctionnait la société et les institutions. De ce voyage il tira un livre : « De la démocratie en Amérique ».
Saisissant de clairvoyance, écrit dans un style somptueux, ce texte n’est ni un plaidoyer pour la démocratie ni un réquisitoire. S’il la considère comme « un fait providentiel », auquel il serait vain de s’opposer, il la dissèque sans complaisance. « C’est parce que je ne suis point un adversaire de la démocratie que je suis sincère envers elle. » Profondément humain, traversé d’hésitations, de contradictions parfois, c’est un texte qui appuie là où ça nous fait mal.

Sur scène, on assistera au travail d’un groupe de cinq acteurs réuni autour de la question : Comment représenter théâtralement la démocratie ? Ils ont choisi de prendre la pensée de Tocqueville comme guide. Ils se sont aussi fixé une règle : que leur propre travail, que les répétitions dont nous serons les témoins, obéissent à un fonctionnement le plus démocratique possible. Les relations entre acteurs, entre acteurs et metteur en scène, entre artistes et techniciens, entre acteurs et spectateurs : toutes seront ré-interrogées au regard de cette exigence démocratique. A chaque moment, la démocratie – et le regard que Tocqueville porte sur elle – sera donc à la fois le sujet de leur spectacle et l’enjeu de leur travail.

Le spectacle que nous construirons sera donc celui d’un groupe de cinq acteurs travaillant en direct à la fabrication d’un spectacle sur la démocratie à partir des textes de Tocqueville, ceux-ci produisant en retour des effets sur le déroulement du travail théâtral lui-même.

Laurent Gutmann, janvier 2017

Activités :

  • En quoi cette note d’intention confirme-t-elle ce que vous avez découvert avec les images ?
  • Quel est l’enjeu dramaturgique essentiel de ce spectacle ?
  • Imaginez une manière didactique de présenter ce spectacle, sous la forme du théâtre d’objet, d’une conférence etc.
  • Organisez un débat en classe : la démocratie est-elle en danger ? Vous pouvez laisser libre cours à la parole ou organiser un jeu de rôle avec des personnages identifiés.
Partagez ce contenu autour de vous !

En liens

Laisser un commentaire

Haut de page