pot à fourniture bureau
à propos des spectacles

journal de chantier, semaine 3 : mon fric raconté en…

Publié le 16.09.16 par La Comédie de Béthune

Margaux Eskenazi, assistante à la mise en scène de Mon Fric, élabore un journal de chantier pendant la création. Chaque semaine, elle vous propose de découvrir une nouvelle facette du spectacle.

 

Et au fait Mon Fric : ça parle de quoi ? Suivez les comédiens et la metteur en scène pour essayer de le découvrir !

Cécile Backès
Mon Fric raconté sous le signe de l’argent
#le deal de la metteure en scène

À la manière des films de Truffaut (avec une voix genre Jean-Pierre Léaud ou Charles Denner)

« Il n’y avait pas de problème d’argent dans la famille de Moi. Comme la vie de ses parents et grands-parents n’avait pas été facile avec la guerre, on espérait mieux pour lui. On lui a donné ce qu’on pouvait de confiance en lui et de l’argent de poche. Mais bon, la mère avait un peu des oursins dans les poches et le père, un type très strict, ne plaisantait pas avec ça. Moi a dû se débrouiller tout seul. Côté bonnes relations, bonnes adresses et jeunes filles de bonne famille, il arrivait toujours à dégotter le minimum nécessaire, et il s’en contentait. Parce qu’en fait, ça ne l’intéressait pas tellement, l’argent. Lui, c’était plutôt les livres. Il aurait bien aimé devenir écrivain. Mais écrire des livres, ça demande du temps et le temps, c’est bien connu, c’est de l’argent. Quand il marchait dans les rues, Moi pensait aux livres qu’il n’arriverait jamais à écrire. Ce type était une cible de rêve pour tous les arnaqueurs, les astuciers, les magouilleurs…Moi se faisait toujours avoir, et ça n’arrangeait pas ses questions d’argent. Il jonglait comme il pouvait avec les dépenses, les crédits, les intérêts. Ça l’emmerdait de discuter avec son banquier, qui lui disait : anticipez.
Et c’était vrai : s’il avait anticipé un peu mieux, il aurait été plus tranquille. »

Pauline Jambet
Mon Fric raconté en lousedé
#Gagner du fric c’est toujours en douce

Maxime Le Gall
Mon Fric raconté en onomatopée
#Ne pas choisir la voie de l’argent

 Simon Pineau
Mon Fric raconté en course du temps
#L’argent a-t-il toujours la même odeur ?

© Simon Pineau

© Simon Pineau

Pierre-Louis Jozan
Mon Fric raconté en dépense improductive
#Dépenser sans compter (et de tout)

Noémie Rosenblatt
> Mon Fric raconté par la fille qui pleure en donnant
#c’est dur de sortir son blé

Partagez ce contenu autour de vous !

En liens

Laisser un commentaire

Haut de page