à propos de la comédie

la comédie de béthune solidaire du mouvement national (màj 25/03/21)

Publié le 25.03.21 par La Comédie de Béthune

les rendez-vous du mardi (message du 25/03)

La Comédie de Béthune vous donne rendez-vous tous les mardis à 12h sur le parking devant le théâtre.
Nous, salarié.e.s permanent.e.s, intermittent.e.s, élèves de la classe égalité des chances de la comédie de Béthune rejoignons la liste des lieux occupés et nous réaffirmons notre soutien aux différentes occupations en cours et à venir pour défendre la culture, le spectacle vivant, leurs salariés, les étudiant.e.s et tous les précaires.
Nous vous attendons nombreux !!!

Au programme :
• Lectures, dialogues et échanges
• Nous travaillons à la mise en place de rendez-vous réguliers avec les publics

Pour mémoire la Comédie demande :
• Une prolongation de l’année blanche et la défense des droits sociaux des professionnels de la Culture ;
• Le retrait des décrets réformant l’assurance chômage ;
• Un calendrier de réouverture des théâtres qui permette à tous les artistes et techniciens de reprendre le travail

la comédie de béthune solidaire avec le mouvement national (message du 19/03)

Nous, la Comédie de Béthune, salarié·e·s permanent·e·s, intermittent·e·s, étudiant·e·s de la classe Égalité des Chances apportons notre soutien aux collègues qui occupent le théâtre de l’Odéon depuis le jeudi 4 mars, ainsi qu’aux différentes occupations en cours et à venir pour défendre la culture, le spectacle vivant, leurs salarié·e·s, les étudiant·e·s et tou·te·s les précaires.

avec elles et eux, nous demandons :

  • Le retrait définitif de la réforme de l’assurance chômage
  • La prolongation de l’année blanche d’une année à partir de la reprise totale du secteur pour les intermittent·e·s et son élargissement à tou·te·s les travailleurs et travailleuses précaires tels que la restauration, le tourisme, l’évènementiel…
  • Une baisse du seuil d’accès de l’indemnisation chômage pour les primo-entrant.e.s ainsi que pour les intermittent·e·s en rupture de droit.
  • Des mesures d’urgence pour garantir l’accès aux congés maladie et maternité pour tou·te·s les salarié·e·s à emploi discontinu, ainsi qu’aux autrices et auteurs.
  • La mise en place de fonds de solidarité pour les artistes autrices et auteurs pour lesquel·le·s il n’est pas envisagé de fonds de solidarité, ni de garantie de leurs droits sociaux.
  • Des moyens pour garantir tous les droits sociaux : retraite, formation, congés payés, médecine du travail… dont les caisses sont menacées par l’arrêt des cotisations sociales.
  • La mise en place de mesures d’urgence face à la précarité psychologique et financière des étudiant·e·s
  • Un calendrier pour la réouverture de l’ensemble des lieux culturels (théâtres, musées, cinémas, établissements d’enseignement artistique, opéras, orchestres…) et la reprise de l’activité nous permettant d’exercer nos métiers, dans le respect des mesures sanitaires et sur la base d’un protocole de reprise d’activités graduées.
  • La mise en place de financement pour un plan d’urgence de soutien à l’emploi afin de garantir le paiement de salaires pour tenir des résidences artistiques et des répétitions.

rendez-vous
mardi 23 mars à 12h
sur le parking du theatre

Partagez ce contenu autour de vous !

Laisser un commentaire

Haut de page