à propos de la comédie

moment rêvé #7 : Québec Écritures

Publié le 12.05.20 par La Comédie de Béthune

Cette semaine du 12 au 15 mai, la Comédie vous proposait d’aller à la rencontre des écritures théâtrales francophones mondiales avec ce premier focus consacré au Québec, région particulièrement dynamique dans le domaine de la dramaturgie : avec la journée Scenic Youth 2020 puis lors de deux soirées Écrire de l’autre côté du monde, en présence des auteurs et autrices québecois Martin Bellemare, Sarah Berthiaume, Marianne Dansereau, Eric Noël et Olivier Sylvestre ; ainsi que Sara Fauteux, conseillère dramaturgique et responsable des projets internationaux au CEAD, le Centre des Auteurs Dramatiques québecois et canadiens francophones.

On est déjà là quand tu arrives.
Chacune, chacun dans son petit cube séparé.
Ou, ensemble dans le même espace vide.
Ou, ailleurs, et retransmis en projection live.
Ou, pas.
On pourrait s’adresser directement à toi. (…)
On est dans notre chambre.
On est tous des adolescents, du moins c’est l’image que tu vois de nous.

Les Sentinelles – Olivier Sylvestre

Scenic Youth 2020, spécial Québec

Cette année, Scenic Youth, prix des lycéens pour les nouvelles écritures de théâtre a permis à 150 élèves de lycée de découvrir les 4 textes québécois que le collectif d’artistes de la Comédie avait sélectionnés pour eux :

  • Maître Karim la perdrix de Martin Bellemare, hymne à la liberté dans un centre de rétention administratif français
  • Antioche de Sarah Berthiaume, dialogue entre une jeune Antigone d’hier et une d’aujourd’hui
  • Hamster de Marianne Dansereau, drame dans une station essence isolée de la banlieue de Montréal
  • Les Sentinelles de Olivier Sylvestre, tentative de jeunes gens de se créer une île utopique sur un forum sur internet

À l’automne 2019, 6 classes de lycéens dans 5 établissements ont pris connaissance des textes avec leurs professeurs ou documentalistes :
Lycée Mariette à Boulogne-sur-Mer avec Séverine Soret
Lycée Ribot à Saint-Omer avec Pauline Foulon
Lycée Val de Lys à Estaires avec Hélène Fallet
Lycée Blaringhem à Béthune avec Mélanie Sempé
Lycée Châtelet à Saint-Pol-sur-Ternoise avec Catherine Leclerc

La pratique est au coeur du projet : cette année ce sont les comédien.ne.s Cyril Brisse, Stéphanie Cliquennois, Sophie Descamps, Sylvain Pottiez et Jean-Maximilien Sobocinski qui ont guidé les élèves lors de 3 séances en classe pour développer la lecture à haute voix comme premiers pas vers le jeu. En étroite collaboration avec les enseignantes, cette approche vivante et concrète de la littérature met en lumière plus précisement encore le travail des auteurs.

Quelques semaines plus tard, les intervenants artistiques reviennent en classe accompagnés de Magali Somville, responsable des relations avec les publics et coordinatrice du prix, pour animer un comité de lecture. Après des débats animés, les lycéens sont invités, par un vote individuel et secret, à mettre en lumière leur texte favori.

La journée Scenic Youth du 12 mai devait réunir l’ensemble des lycéens et leurs enseignantes à la Comédie de Béthune, en présence des auteurs et autrices, accompagnés par le collectif d’artistes, les artistes intervenus dans les classes, Manuel Piolat Soleymat, écrivain et critique dramatique, les techniciens et l’équipe de la Comédie pour des rencontres, des échanges et des ateliers.

C’est aussi l’occasion de révéler le texte qui a remporté le plus de suffrages :

 Le prix Scenic Youth 2020
est attribué au texte
Les Sentinelles
écrit par Olivier Sylvestre (texte inédit)

Scenic Youth stimule la créativité et l’esprit critique des lycéens ! En voici une toute petite sélection, produite avant et pendant le confinement.
Retrouvez la suite ici.

 

Présentation décalée Hamster, Eline Bogucz, Lycée Ribot

Extrait de journal de bord, Honorine Vahe, Lycée Châtelet

Une résidence d’écriture de territoire

Eric Noël était invité pour une résidence d’écriture sur le territoire pendant 3 semaines. Il nous avait semblé que la sensibilité de cet auteur et la puissance de son écriture auraient su rencontrer de façon étonnante nos propres paysages. Nathalie Charpentier, responsable de projets et résidences à la Comédie, lui avait préparé des rencontres avec de jeunes gens « à la marge » et des visites de lieux abandonnés, intriguants…

  • Retrouvez Eric Noël parmi les « auteurs invités mais confinés » dans la vidéo ci-dessous

Écrire de l’autre côté du monde

Les 14 et 15 mai, la Comédie vous avait concocté deux soirées qui permettaient à chacun d’aller à la rencontre d’une autrice ou d’un auteur sous la forme d’une lecture intégrale de texte ou d’un dialogue avec l’auteur, ponctué de lectures d’extraits. Eric Noël aurait clos la deuxième soirée en nous livrant ses premiers étonnements sous la forme d’une lecture-performance.

Parmi les oeuvres d’autrices et d’auteurs inventifs et engagés, nous avions choisi de mettre en avant des « textes-monde », écrits depuis l’Amérique du Nord, mais en lien actif avec les enjeux planétaires et les rouages de la mondialisation. Comme dans Coeur minéral de Martin Bellemare qui met en scène les mines et les carrières de Guinée-Conakry et les enjeux géo-politiques de leur exploitation ou dans Nyotaimori de Sarah Berthiaume qui fait dialoguer des personnages au Québec, aux Etats-Unis, en Inde et au Japon, ainsi que leur rapport au corps et au travail.

  • Nous avons demandé à nos invités ce qu’ils attendaient de la rencontre avec vous et que leur inspirait cette situation inédite de confinement.

Partagez ce contenu autour de vous !

En liens

Laisser un commentaire

Haut de page