©Tristan Jeanne-Valès
à propos des spectacles

Portrait de Ludmilla en Nina Simone : fiche pédagogique

Publié le 24.09.19 par Philippe Cuomo

FICHE PÉDAGOGIQUE RÉALISÉE PAR PHILIPPE CUOMO

télécharger la fiche pedagogique au format pdf

 

Découvrir la genèse du spectacle

David Lescot présente son spectacle au Théâtre de la ville :

 

Interview de David Lescot pour le journal La Terrasse

            David Lescot et Ludmilla Dabo rendent hommage à la grande Nina Simone dans l’un des portraits-spectacles itinérants imaginés par la Comédie de Caen. Créée en septembre 2017, reprise l’été dernier dans le Off d’Avignon, cette proposition entre théâtre et chant est aujourd’hui présentée à l’Espace Pierre-Cardin.

« Portrait de Ludmilla en Nina Simone est né d’une idée de Marcial Di Fonzo Bo et Elise Vigier (ndlr, respectivement directeur et artiste associée au projet de direction de la Comédie de Caen). Connaissant le lien qui unit mon travail à la musique, ils ont pensé qu’il pourrait être intéressant de me proposer d’imaginer un spectacle autour de la figure de Nina Simone. Et en effet, bien que je n’étais pas, à l’époque, un spécialiste de son répertoire, j’ai eu envie de me plonger dans son univers. Pour m’accompagner, j’ai immédiatement pensé à la comédienne et chanteuse Ludmilla Dabo, avec qui j’avais envie de collaborer depuis longtemps. Et ce que j’ai découvert lorsque je l’ai contactée pour lui présenter ce projet, c’est qu’une histoire très particulière la liait à Nina Simone. Nous avons parlé ensemble de cette histoire, par certains aspects assez douloureuse, assez violente, et avons décidé d’insérer l’entretien que nous avons eu à ce propos dans le spectacle. Portrait de Ludmilla en Nina Simone est donc, comme son titre l’indique, un portrait de Nina Simone, mais aussi de Ludmilla Dabo.

Une grande interprète et une citoyenne engagée

En avançant dans cette création, j’ai découvert en Nina Simone une interprète absolument extraordinaire, avec une voix très personnelle et un groove, un sens du swing incroyable. Et puis, il y a aussi son engagement politique pour les droits civiques aux États-Unis, que Ludmilla connaissait bien. Cet engagement constitue une partie importante du spectacle, ainsi que le traumatisme qui a marqué toute son existence : ne pas avoir pu devenir une concertiste classique du fait de la couleur de sa peau. C’est Ludmilla qui a choisi les chansons qu’elle voulait chanter sur scène. Une fois la sélection faite, je me suis inspiré du thème de chacune d’entre elles pour écrire les différents chapitres du spectacle. Portrait de Ludmilla en Nina Simone traite des relations de Nina Simone avec les hommes, de son rapport à la spiritualité, de sa lutte acharnée pour les droits civiques… On traverse ainsi les grands événements de sa vie, pas forcément dans l’ordre chronologique, en nous appuyant sur les titres que nous interprétons : Ludmilla au chant, moi à la guitare. »

Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat

 

Page du spectacle sur le site de la Compagnie du Kaïros

Suivre le lien 

 

Activité : d’après ces trois documents, quelle est la forme artistique du spectacle, quels sont les thèmes, comment comprend-on le titre ?

 

Un portrait singulier

Analyse d’une photo de spectacle

©Tristan Jeanne-Valès

©Tristan Jeanne-Valès

Ludmilla Dabo et David Lescot

 

Activité : nombre de critiques et d’articles utilisent cette photographie du spectacle. Qu’en pensez-vous ?

 

Donner à entendre le « spectacle »

            Laurence Courtois a réalisé, pour France Culture, une réalisation sonore d’après la mise en scène de David Lescot. 

Activité : Écoutez les premières minutes de cette réalisation (suivre le lien), quels sont les différents matériaux sonores présents ?

 

Qui est Nina Simone ?

(Re)découvrir l’air le plus connu : My baby just cares for me

 

Sa vie en images

2 minutes 58 pour découvrir Nina Simone 

Activité : Faites quelques recherches complémentaires et proposez une fausse interview de Nina Simone afin de présenter le personnage.

 

Le spectacle à travers la critique

Le site Théâtre contemporain centralise une dizaine de critiques du spectacles :

Activité : Faites une synthèse de l’ensemble de ces critiques. Vous pouvez vous intéresser notamment aux enjeux du spectacle, à son esthétique, à sa réception.

 

Résonance avec un texte de Léonora Miano

 

Écrits pour la parole, L’Arche, 2012

 

ÉGALITÉ

 

 

  Je ne veux plus qu’on m’aime Qu’on me sourie Qu’on m’invite au restaurant Qu’on me tienne la porte Qu’on m’offre des fleurs Je m’en fous Oui Je m’en tous Parfaitement Je ne veux plus qu’on m’aime Si je ne peux pas me loger travailler me réaliser arriver tout en haut Je ne veux plus qu’on m’aime si je ne suis pas dans les livres d’Histoire dans les livres tout court À la tête des institutions et de tout ce qui a une tête Je m’en fous qu’on me Courtise Qu’on me trouve sensuelle avec ma voix grave ma cambrure ma peau ambrée mes fesses rebondies ma peau d’ébène mon port de tête ma peau mes jolies tresses ma peau et tout le reste Qui n’est pas moi d’ailleurs mais c’est un autre débat Je ne veux plus qu’on trinque Qu’on se taille une bavette Qu’on se fasse une raclette Ni rien J’en ai soupé de la fraternité sans égalité Ce serait quoi la fraternité si ça ne marchait pas avec l’égalité Ce serait quoi la fraternité ce serait quoi à part une plaisanterie douteuse La fraternité si ça ne marchait pas avec l’égalité

 

 

 

Partagez ce contenu autour de vous !

En liens

Laisser un commentaire

Haut de page