Al Atlal
chant pour ma mère

d'après le poème d' Ibrahim Nagi chanté par Oum Kalsoum sur une musique de Riad Al Sunbati en 1966 interprétation Norah Krief, Frédéric Fresson, Lucien Zerrad, Yacir Rami écriture, dramaturgie Norah Krief, Frédéric Fresson création musicale Frédéric Fresson, Lucien Zerrad, Mohanad Aljaramani collaboration artistique Charlotte Farcet traduction Khaled Osman regard extérieur Éric Lacascade création lumière Jean-Jacques Beaudouin création vidéo Jérémie Scheidler scénographie, costumes Magali Murbach création son Olivier Gascoin avec Yohann Gabillard collaboration live et machines Dume Poutet aka (Otisto 23) coaching chant oriental Dorsaf Hamdani régie générale Vincent Ribes régie lumière Sylvain Brunat régie vidéo Philippe Fortaine remerciements Wajdi Mouawad, Christine Angot, Marie Descourtieux, directrice des actions culturelles de l'Institut du Monde Arabe

  • le palace › jeu 20 et ven 21 sept à 20h
Réserver maintenant !

Dans une maison de banlieue française, Norah Krief tente d’interroger sa culture tunisienne à travers le service du café et du zazoua, la langue arabe de ses parents qu’elle ne comprend pas et les regards de ses voisins : une « nostalgie bienheureuse » au milieu de ruines.

En jonglant entre le poème d’Ibrahim Nagi, auteur tunisien, et une adresse, sous forme de lettre à sa mère — entre le recul de la littérature et l’exemple domestique — Norah Krief témoigne d’une culture multiple que ses parents conservent après leur exil en France et qu’elle s’approprie doucement après l’avoir rejetée pendant l’enfance.

Al Atlal (Les Ruines) est la chanson fétiche d’Oum Kalsoum. Norah Krief lui emprunte la forme chantée pour proposer un spectacle‑concert évoquant les vestiges d’un amour, le rêve d’un pays perdu, la quête de l’insertion sociale en se réconciliant avec sa propre histoire. Avec trois musiciens multi‑instrumentistes, ce sont les siècles d’une histoire qui nous parviennent à tous.

Tags : norah krief
Partagez ce contenu autour de vous !
© Jean-Louis Fernandez
Production

production La Comédie de Valence CDN Drôme-Ardèche, Compagnie Sonnets

coproduction Comédie de Béthune CDN Hauts-de-France, Compagnie Lacascade

avec le soutien de DRAC Île de France, La Colline Théâtre National, l’Institut Français du Royaume-Uni


Norah Krief est membre du Collectif artistique de La Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche


Spectacle créé en mai 2017 au Festival Passages à Metz et au Festival Ambivalence(s), Valence

En images

Haut de page