Créations Comédie de Béthune
Collectif d’artistes

12h avec les misérables

texte Victor Hugo (éd. Gallimard - coll. Folioplus Classiques, François Kerlouégan) conception Cécile Backès assistée de Margaux Eskenazi lecture Astrid Bayiha, Ulysse Bosshard, François Clavier, Camille Grandville, Lola Haurillon, Daniel Martin, Christine Pignet, Jean-Luc Vincent et d'autres participants création et accompagnement musical Joachim Latarjet avec la participation de Olivier Decroix (auteur), Florence Naugrette (historienne)
création Comédie de Béthune

dès 10 ans

  • lecture partagée
    le palace >
    sam 2 déc 14h à 21h, dim 3 déc 12h à 19h
    entrée libre tout au long de l'évènement
  • banquet partagé
     >
    sam 2 déc à 21h
    tarif 11€ - sur réservation
Réserver maintenant !

Il y a des livres qui ne vous quittent jamais quand vous les avez rencontrés. Les Misérables fait partie de ceux-là. C’est l’histoire d’un homme qui a fait de la prison pour avoir volé un pain. Parce qu’il avait faim. L’empreinte de son vol a tatoué sa vie. Cet homme, c’est Jean Valjean, qui va s’inventer un autre destin que celui de forçat. Les Misérables, c’est Gavroche et sa chanson entêtante, le couple Thénardier, Fantine qui vend ses cheveux et ses dents pour nourrir sa fille Cosette, Javert le flic tenace qui poursuit Jean Valjean… des batailles, des barricades, des morts et partout les cris des hommes pour construire une société meilleure. Un plaidoyer social et politique qui porte haut la nécessité de l’adéquation entre justice sociale et dignité humaine et l’un des plus grands romans de notre patrimoine : la fresque des Misérables est tout cela à la fois.

Pendant tout un week-end, ceux qui le désirent liront Les Misérables à tour de rôle sur le plateau du Palace pour tous ceux qui souhaitent l’entendre !

Victor HUGO, Jean Valjean Un parcours autour des Misérables

Textes choisis et dossier réalisé par François Kerlouégan
Lecture d’image par Valérie Lagier
Folioplus classiques n°117 / 448p. / 7,70€

L’histoire d’un homme condamné à cinq ans de galère pour avoir volé un pain et qui va « devenir honnête homme » : cette injonction formulée par l’évêque de Digne au début des Misérables donne son sens à cet ouvrage. De Jean Valjean à M. Madeleine, maire de Montreuil-sur-mer, il est celui autour duquel gravitent les « misérables », ceux qui sont dignes de compassion.

Partagez ce contenu autour de vous !
© Atelier Graphique Malte Martin
Production

production Comédie de Béthune

en partenariat avec les éditions Gallimard, le Cercle Gallimard de l'enseignement et le Louvre-Lens dans le cadre des 5 ans du Louvre-Lens

Haut de page