Nosztalgia Express

­Comédie de Valence texte, mise en scène, scénographie Marc Lainé jeu Alain Eloy, Emilie Franco, Olivier Werner, Thomas Gonzalez, Léopoldine Hummel, François Praud, François Sauveur musique Émile Sornin (Forever Pavot) collaboration artistique Tünder Deak collaboration à la scénographie Stephan Zimmerli assistanat à la scénographie Anouk Maugein costume Benjamin Moreau lumière Kevin Briard son Morgan Conan‑Guez plateau Farid Laroussi

13 ans | Durée 2h30

  • Le Palace › 27 au 29 jan à 20h

Entre conte musical et enquête d’espionnage, drame et comédie, petite et grande histoire, Nosztalgia Express célèbre les possibles de la fiction.

1956 : Daniel Valentin et sa mère prennent un train en direction de Strasbourg. Cette ville n’est qu’une étape vers une destination plus lointaine, dont le garçonnet de neuf ans ignore le nom. Après un dialogue avec un autre passager, Simone Valentin largue son fils sur un quai de gare et disparaît à jamais. 1967 : chanteur de variété à succès, « Danny » Valentin est en proie à une infinie mélancolie qui l’empêche de créer. Pour y remédier, son imprésario engage un détective privé. Débute une enquête loufoque emmenant Danny et ses proches en Hongrie sur les traces de sa mère. Fable aussi extravagante que rocambolesque, Nosztalgia Express nous balade entre Paris et Budapest et tisse l’histoire de Danny et celle de la Hongrie suite à l’insurrection de Budapest de 1956. Mêlant théâtre et musique, Marc Lainé (dont Vanishing Point a été joué à Béthune en 2017) imagine un spectacle où la liberté formelle rejoint celle du récit. L’ensemble déplie une réjouissante affirmation de la puissance de la fiction, celle que l’on choisit de s’inventer. Non pour fuir la réalité, mais pour pouvoir composer avec elle.

Partagez ce contenu autour de vous !
© Jeanne Roualet
Production

production Obscure / Comédie de Valence CDN Drôme‑Ardèche

coproduction Théâtre de Liège ‑ Centre scénique de la Fédération Wallonie‑Bruxelles, Théâtre de la Ville ‑ Paris, CDN de Normandie‑Rouen, Les Célestins ‑ Théâtre de Lyon, La Comédie de Béthune CDN Hauts‑de‑France, Théâtre de Liège ‑ Centre scénique de la Fédération Wallonie‑Bruxelles, Théâtre de la Ville ‑ Paris, CDN de Normandie‑Rouen, Les Célestins ‑ Théâtre de Lyon, La Comédie de Béthune CDN Hauts‑de‑France

soutien de la DRAC et de la Région Normandie

Tournée

Centre dramatique national de Normandie-Rouen > 19 au 21 janvier
La Comédie de Béthune, CDN Hauts-de-France > 27 au 29 janvier
Théâtre National de Bretagne, Rennes > 10 au 13 février
Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique, Nantes > 16 au 19 février
Théâtre Molière Sète, Scène nationale archipel de Thau > 02 au 03 mars
Célestins, Théâtre de Lyon > 23 au 27 mars
Comédie, Centre dramatique national de Reims > 31 mars au 1 avril
Théâtre de la Ville, Paris > 8 au 17 avril

Haut de page