Une Adoration
viendrez-vous me voir après la fermeture, levez les yeux, regardez-moi, dites oui.

d’après le roman de Nancy Huston adaptation, mise en scène Laurent Hatat | compagnie anima motrix avec Mireille Herbstmeyer, Jeanne Lazar, Yann Lesvenan, Océane Mozas à l'image Olivier Balazuc, Azzdine Benamara, Clara Benoit-Casanova, Laurent Caillon, Sylvie Debrun, Daniel Delabesse avec les voix de Azddine Benamara, Laurent Caillon, Sylvie Debrun, Daniel Delabesse, Sylviane Dezetter, Christelle Dupont, Valérie Hesloin, Myriam Kerrinckx, Karine Lefèvre, Geneviève Tison, Isabelle Van Caillie dramaturgie Laurent Caillon assistante à la mise en scène Clara Benoit-Casanova conception image Nicolas Tourte image Nicolas Tourte lumière, régie générale Anna Sauvage son, régie son Antoine Reibre costumes Martha Romero régie vidéo Spike

à partir de 14 ans | Durée 1h45

  • Le Palace › 4 et 6 nov à 20h, jeu 5 nov à 18h
Réserver maintenant !

Laurent Hatat adapte une histoire d’amour fou : Elke, serveuse au bar La Fontaine, déplie un mot laissé par un mystérieux client : “Viendrez-vous me voir après la fermeture, levez les yeux, regardez-moi, dites oui”. Cette passion dévorante se solde par l’assassinat de l’irrésistible Cosmo. Vont alors se relayer à la barre différents témoins, experts, membres de la famille. Les points de vue se croisent : qui a tué le célèbre comédien ?

Plus de 25 personnages vont venir éclairer la vie de Cosmo. Mais se font aussi entendre les voix plus inattendues des arbres, des fleurs, des objets. Une adoration s’ouvre sur une adresse de la romancière : “vous êtes seul juge… comme toujours”. Alors on se met dans la peau de l’enquêteur, courant après les indices, mettant en perspective, rapprochant les confessions, dénichant les contradictions.

L’ensemble, qui constitue une matière éminemment théâtrale, met à nu de manière sensible des parcours de vie. Il y a une urgence à dire, à partager, qui est nécessaire à la scène. Cette intensité est la marque selon Laurent Hatat des “équilibres introuvables” qui font que l’on se lance à corps perdu dans des histoires passionnelles qui forcément laissent des traces.

Depuis quelques années le metteur en scène se livre à l’adaptation de textes non-dramatiques. Les auteurs qu’il privilégie sont des passeurs du monde qui rendent compte de notre complexité intérieure. Dans Retour à Reims le dernier texte que Laurent Hatat a mis en scène, l’auteur Didier Eribon nous rappelle que chaque individu s’inscrit dans plusieurs groupes, que ce soit successivement ou simultanément. C’est ce que semble souligner aussi l’incroyable polyphonie des voix du roman de Nancy Huston.

A noter :
  • rencontre avec les artistes > jeu 5 nov à l'issue de la représentation
  • en résidence / premières représentations
  • "théâtre+resto=30€" partenariat avec le restaurant L'Effet Bœuf pour la représentation du jeudi 5 nov
Partagez ce contenu autour de vous !
uneadoration
Production

production anima motrix

coproduction la Comédie de Béthune CDN Nord - Pas de Calais

avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Nord - Pas de Calais, la région Nord - Pas de Calais avec le dispositif d’insertion de l’Ecole du Nord, soutenu par la Région Nord-Pas de Calais et la DRAC Nord-Pas de Calais

En images

Pour aller plus loin...

Haut de page