La morsure de l’âne

Cie les veilleurs texte Nathalie Papin mise en scène Émilie Le Roux Assistanat à la mise en scène Fanny Duchet jeu Julien Anselmino, Dominique Laidet, Lou Martin-Fernet, Martine Maximin, Najib Oudghiri scénographie Stéphanie Mathieu réalisation scénographique Nicolas Picot et les ateliers de construction – Théâtre de Grenoble lumière Éric Marynower costumes Laëtitia Tesson régie Bérénice Giraud son Gilles Daumas composition musicale Roberto Negro interprétation musicale Théo Ceccaldi [violon], Valentin Ceccaldi [violoncelle], Roberto Negro [piano] enregistrement, mixage Mathieu Pion vidéo Pierre Reynard Costumes Laëtitia Tesson Création vidéo Pierre Reynard

10 ans | Durée 1h

  • Le Palace › 17 au 19 nov à 18h30
  • ven 20 nov à 14h30 et 20h

Avec drôlerie et poésie, La Morsure de l’âne, de l’autrice dramatique Nathalie Papin, dessine un parcours de réveil à la vie se déployant à la frontière d’avec la mort.

Paco est dans le coma. Bloqué entre la vie et l’au‑delà, l’homme prend son temps. Il croise dans cet étrange espace intermédiaire une jeune femme et une autre très âgée, son jeune fils Uriel, Zoé une enfant à naître, la Mort, son propre corps et … un âne. Guidé par ce dernier et aiguillonné par ses fréquentes morsures comme par toutes ses rencontres, Paco va s’interroger sur son désir de faire demi‑tour. Mais revenir parmi les vivants n’a de sens qu’à la condition de vouloir désormais vivre différemment, pleinement. Rompue à l’écriture des auteurs contemporains, la metteuse en scène Émilie Le Roux de la compagnie des Veilleurs élabore avec cette pièce un théâtre onirique. Entre poésie teintée d’humour et évocations concrètes de ce que les décès suscitent chez les vivants, La Morsure de l’âne aborde avec délicatesse et intelligence un thème grave. Si la mort est omniprésente, elle n’est pas pour autant irrévocable, et, pour chacun des personnages, tout reste à jouer. Et, surtout, à vivre.

A noter :
  • Atelier des spectateurs le palace › lun. 16 nov.
Partagez ce contenu autour de vous !
© Jeanne Roualet
Production

production Compagnie Les Veilleurs

coproduction La MC2: Grenoble, scène nationale ; La Comédie de Béthune, Centre Dramatique National ; Théâtre de la Ville - Paris ; La Minoterie, scène conventionnée Art, enfance, jeunesse - Dijon ; Théâtre[s] de Grenoble Ateliers de décors - Ville de Grenoble

soutiens Espace 600, scène ressource en Isère & scène régionale Auvergne-Rhône-Alpes - Grenoble ; La Saison Jeune Public - Ville de Nanterre ; Théâtre Massalia, scène conventionnée Art, enfance, jeunesse - Marseille

remerciements Renaud Arbaret, Guillaume Jargot, Gilles Lançon, Dan Martin, Joëlle Thollot ; SC Concept L’institut capillaire

Les veilleurs [compagnie théâtrale] est conventionnée par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Ville de Grenoble, et soutenue par : le Département de l’Isère

Tournée

La MC2 Grenoble, scène nationale > 2 au 6 novembre
La Comédie de Béthune – CDN Haut-de-France > 16 au 20 novembre
Maison de la musique de Nanterre > 23 au 27 novembre
Théâtre de Cornouailles, scène nationale de Quimper > 14 au 18 décembre
Théâtre de la ville, Paris > 1er au 7 février
Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique, Nantes > 13 au 16 avril

Haut de page