visuel stage pro
à propos de la comédie

Duras ou les puissances de l’imaginaire

Publié le 14.02.17 par La Comédie de Béthune

Avec Isabelle Catalan et Jean-Luc Vincent

ouvert aux comédiens, danseurs, musiciens, vidéastes ou créateurs sonores

  • le palace > 18 au 28 avril 2o17
    (relâche le 23 avril)

[ANNULÉ]

  • dirigé par Isabelle Catalan, chorégraphe et comédienne, et Jean-Luc Vincent, metteur en scène

  • stage de formation professionnelle conventionné par l’AFDAS

démarche pédagogique

L’objectif de ce stage serait de voir comment on peut réinvestir une écriture aussi puissamment fictionnelle que celle de Duras en activant notre propre puissance imaginaire.
Il s’agit ainsi d’appréhender l’écriture de Duras, et tout particulièrement le cycle indien composé par Le Vice-Consul, India Song et La Femme du Gange, non pas comme un texte à dire, à jouer, à interpréter, mais plutôt comme une matière imaginaire beaucoup plus vaste : un véritable territoire à explorer avec le corps, l’esprit, les sens, la langue. Duras n’a-t-elle pas elle-même chercher à brouiller les frontières entre les genres et les catégories littéraires et artistiques ? India Song n’est-il pas sous-titré par les trois mots suivants : « texte théâtre film ».

Sans distinguer le travail du corps de celui du texte, nous chercherons à créer un état de disponibilité physique, une sensation, capable d’intensifier l’imaginaire et de créer une autre disponibilité à la parole. Une parole qui se nourrira aussi bien du récit romanesque que des dialogues ou des voix OFF chères à Duras. Il s’agit tout autant de littérature que de théâtre, de danse et de cinéma, chaque élément s’incluant sans jamais s’exclure. C’est pourquoi le stage s’adresse aussi bien aux comédiens qu’aux danseurs, musiciens, vidéastes ou créateurs sonores.

Dans le cadre de ce stage, nous proposerons une mise en état du corps. Par corps, on n’entend pas seulement le physique, mais aussi et surtout le territoire très vaste, sensible et polyphonique de nos sens, de notre souffle, de nos perceptions, de nos pensées incluant notre esprit en quelque sorte. Il s’agit par ce chemin de faire de la place à autre chose qu’à la volonté, celle du faire… ou bien, s’il s’agit de faire, ce serait commencer par faire un vide et croire en la présence comme un acte. Sentir non seulement son corps, l’espace en soi mais aussi autour de soi : l’air, la qualité de l’air, l’espace et le temps. Il s’agira de créer des émulations intérieures, imaginaires et puissantes afin de faire paysage et d’y inscrire son corps, d’y écrire avec son corps, d’entrer dans la chorégraphie par la marche, de cheminer vers le territoire Duras, d’y entrer en marchant, en dansant, en parlant.

La nature même de la démarche pédagogique et de la matière textuelle choisie permettra le travail en groupe en évitant le morcellement en « scènes » et pourrait même aboutir à une forme scénique chorale proche d’un travail chorégraphique.

admission et inscription

La participation au stage est ouverte aux comédiens, danseurs, musiciens, vidéastes ou créateurs sonores dans la limite de 12 participants.

Les candidats enverront par courrier ou par mail avant le 23 mars 2017, un curriculum vitæ détaillé, une lettre de motivation et tout autre élément pouvant préciser votre profil et vos compétences.

Le stage se déroule à Béthune, au Palace (138 rue du 11 novembre) du 18 au 28 avril 2017 de 9h30 à 13h et 14h à 17h30 – relâche le 23 avril.

renseignements et inscriptions

Laurence Virique › 03 21 63 29 12
l.virique@comediedebethune.org

adresse postale

Comédie de Béthune
cs 70631 – 62412 Béthune

Une prise en charge par l’AFDAS est possible, renseignez-vous auprès de votre délégation régionale sur le site www.afdas.com.
Afdas délégation Nord-Ouest : 03 20 17 16 80

les intervenants

Isabelle Catalan

Danseuse, performeuse, comédienne et chorégraphe, elle a collaboré avec le Collectif 12 entre 1996 et 2003, elle y a créé le solo Prise en 2001, Fantômes en 2005 d’après La douleur de Marguerite Duras, L’imprudence en 2007 à l’issue d’un laboratoire de recherche et de création réunissant danseurs et comédiens, DIRTY d’après Le Bleu du ciel de Georges Bataille en 2011 et la performance Chaukemare en collaboration avec le musicien Sébastien Noiré en 2011.

Elle est à l’origine de la pièce Exquis cadavre dont elle est l’interprète, avec le musicien Sébastien Noiré mise en scène et chorégraphiée par Jean Luc Vincent, Edith Baldy, Renaud Bertin, Nasser Martin Gousset, Aina Alegre, Lamya Régragui, Xavier Deranlot et Jeanne Candel en 2015.

Elle a été également interprète notamment pour Marie Cambois, Nasser Martin Gousset, Fanadeep.

Elle collabore comme chorégraphe, regard extérieur et à l’accompagnement physique des acteurs avec Jean Christophe Meurisse et Les Chiens de Navarre notamment pour la création collective Les danseurs ont apprécié la qualité du parquet, Christophe Perton pour sa mise en scène de L’avantage avec les animaux c’est qu’ils t’aiment sans poser de question de Rodrigo Garcia, Xavier Deranlot/Fanadeep pour la performance Boum, Jeanne Candel pour l’opéra Brundibar, Daniela Labbé Cabrera et Aurélie Leroux pour la création de Chroma, Lucie Valon pour la création de Funny birds, la cinéaste Laurence Feirrera Barbosa dans le cadre de deux chantiers nomades, ainsi que comme dramaturge avec la chorégraphe Aina Alegre.

Au cinéma, elle a chorégraphié les séquences dansées du film Cap Nord, long-métrage de Sandrine Rinaldi. Elle a joué dans quatre films courts et long d’Olivier Séror avec qui elle a également collaboré comme co-scénariste notamment pour l’écriture de L’expérience long métrage en production. En 2013, lauréate du programme Hors les murs de l’institut français elle a écrit et réalisé Rage une fiction de 52 minutes produite par le G.R.EC., adaptation de Médée de Sénèque tournée à Los Angeles et dans le désert du Mojave.
 
Jean-Luc Vincent

Né en 1973, Jean-Luc Vincent, normalien et agrégé de lettres classiques, se forme comme comédien à l’École du Samovar (1998-2000).

Il est co-auteur et comédien au sein de la troupe Les Chiens de Navarre, dirigé par Jean-Christophe Meurisse, depuis leur création en 2005 et jusqu’à la création du spectacle Les armoires normandes (Théâtre des Bouffes du Nord, 2015).

En 2006-2007, il est artiste résident (vidéo et performance) au Pavillon–Laboratoire de recherche artistique du Palais de Tokyo (Paris). Dans le cadre de cette résidence, il réalise deux installations vidéo : India S. pour l’exposition « L’Inde, peut-être » (Espace Louis Vuitton, avril 2007) et Feelings pour l’exposition Versus (Palais de Tokyo, juin 2007). Il commence alors à développer son propre travail de mise en scène.

En 2014, il créé la compagnie Les Roches Blanches. Il présente en octobre 2015 une forme courte à partir de la pièce de Rodrigo Garcia, Notes de cuisine, au Théâtre de La Loge à Paris (avec Céline Fuhrer, Cédric Moreau et Maxence Tual).

Depuis 2005, il travaille comme dramaturge et assistant avec le metteur en scène Bernard Levy : Bérénice de Racine (MC2 Grenoble, 2006), Fin de partie et En attendant Godot de Samuel Beckett (Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet, 2007 et 2009), Le neveu de Wittgenstein de Thomas Bernhard (Théâtre National de Chaillot, 2008), L’échange de Paul Claudel (Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet, 2010), Histoire d’une vie de Aharon Appelfeld (Scène Nationale de Sénart, 2014), Les chaises d’Eugène Ionesco (Production Sortie Ouest et MC2 Grenoble, 2016).

En 2016, il joue à Covent Garden, à Londres, un rôle parlé dans l’opéra bouffe français L’étoile d’Emmanuel Chabrier, mis en scène par Mariame Clément.
Récemment, on l’a vu au cinéma dans le rôle de Paul Claudel dans Camille Claudel 1915 de Bruno Dumont avec Juliette Binoche (Berlinale 2013) ou dans Gaz de France de Benoit Forgeard (Sélection ACID, Cannes 2015). Il retrouve Bruno Dumont pour Ma loute (Sélection officielle, Festival de Cannes 2016), une comédie dans laquelle il joue aux côtés de Fabrice Luchini, Juliette Binoche et Valéria Bruni-Tedeschi. Il joue aussi dans Apnée de Jean-Christophe Meurisse (Semaine de la critique, Festival de Cannes 2016).

Partagez ce contenu autour de vous !

Laisser un commentaire

Haut de page